fbpx

Vous souvenez-vous pourquoi vous avez fait des enfants ?

Faire des enfants est tellement la norme qu’il n’est pas fréquent qu’on nous pose cette question, ni qu’on se la pose. Pour certains, devenir un papa ou une maman était une évidence depuis l’enfance. Pour d’autres, le déclencheur fut une histoire d’amour ou un événement familial. D’autres encore sont devenus parents de façon imprévue. Se rappeler la raison pour laquelle nous avons fait des enfants est une bonne façon de se clarifier l’esprit quand nous saturons ou sommes perdus dans notre rôle de parent.

Pourquoi vous avez fait des enfants ? Vous souvenez-vous ce désir intérieur qui vous a décidé à faire votre premier enfant ?

Parce que la raison d’aujourd’hui n’est pas forcément la raison d’hier

Vous souvenez-vous ce désir intérieur qui vous a décidé à faire votre premier enfant ? Je me remémore avec tendresse la jeune femme de 27 ans que j’étais, amoureuse passionnée et confiante dans la solidité de son couple, qui désirait son premier enfant.

L’enfant rêvé représentait la transcendance de notre amour. On était curieux de ce que pourrait donner un mélange de nous deux. Celui-ci qu’on appelait « le Dieu » ou « la Déesse » a vécu deux ans dans notre imagination avant que l’enfant réel vienne au monde. Ce n’est sûrement pas un hasard si elle porte le prénom d’une nymphe grecque !

Quelques semaines après sa naissance, j’ai commencé à ressentir la privation de liberté au quotidien, à tel point qu’un jour je me suis dit « En fait avoir un bébé c’est se retrouver du jour au lendemain avec une personne handicapée à la maison ».

(Juste une aparté sur les tâches du quotidien qui nous dévorent : lisez absolument mon article qui vous explique Pourquoi vous avez tout intérêt à être paresseux à la maison)

J’avais honte de penser cela. J’ai alors eu une pensée admirative pour tous les aidants* de France, moi qui m’étais uniquement occupé de moi-même depuis toujours, hormis lors d’un bref job d’été en hôpital gériatrique ! Quelques semaines seulement après la naissance de mon enfant, je commençais à saisir le paradoxe suivant :

C’est en étant parent qu’on découvre pourquoi on a fait des enfants.

Vous ne réchapperez pas à la question « Mais pourquoi vous m’avez fait.e ? »

Vous ne réchapperez pas à la question « Mais pourquoi vous m'avez fait.e ? » Faire un enfant c’est offrir à une personne la chance de vivre une vie« Pourquoi vous avez fait des enfants ? » J’aurais aimé que cette question soit posée par ma fille de 5 ans, car la réponse était facile : « avec Papa on était très amoureux, alors on a fait un gros câlin… ». Bref vous connaissez la suite. Sauf que cette question a été posée par ma belle-fille de 13 ans à son père et moi, un jour qu’elle supportait mal le bruit que faisaient ses demi-sœurs.

Je n’ai pas pu m’empêcher d’entendre en subliminal la question existentielle « pourquoi vous m’avez faite ? », et dès lors je me suis interdite de répondre à la va-vite. J’ai rassemblé toutes mes forces pour lui faire une réponse à la fois sincère et tournée vers elle, et voilà ce qui est sorti :

« Faire un enfant c’est offrir à une personne la chance de vivre une vie, c’est mettre en peu en retrait notre propre vie pendant une vingtaine d’années, pour l’accompagner à démarrer la sienne. Je trouve que c’est un acte de générosité, un très beau don. »

Grâce à cette question impromptue, je venais de formuler ma raison d’être de mère, quelques années après l’être devenue.

Une façon de se recentrer sur l’essentiel… et se remotiver

Dans les moments difficiles ou les moments de doute, prenez du temps seul ou en couple, et  :

  1. exprimez votre « grand pourquoi de parent », en quelques phrases
  2. cherchez à ressentir l’émotion, la pulsion intérieure qui vous fera donner le meilleur de vous-mêmes à vos enfants
  3. demandez-vous : est-ce que je suis dans la bonne direction grosso modo ? (malgré mes maladresses, mes erreurs, la gueulante que j’ai poussée hier soir). Est-ce que j’incarne mon « grand pourquoi », dans mon comportement avec mes enfants ? Y a-t-il une chose que je veux ajuster voire changer, tout de suite ?

Se recentrer sur l’essentiel et se remotiver. Exprimer votre grand pourquoi de parent. Donner le meilleur de vous-mêmes à vos enfantsQu’il s’agisse de vous apaiser ou d’évoluer, cet exercice ne peut être que bénéfique. Il peut même être l’occasion de découvrir de nouvelles raisons qui guident l’éducation que vous donnez à vos enfants (transmission d’une histoire familiale, d’une philosophie de vie, de valeurs…).

Soyez aussi attentif aux retours de vos enfants : eux aussi nous guident ! Par exemple, quand je suis trop directive mes enfants me rappellent à l’ordre avec cette phrase de leur cru : « Maman, c’est moi qui décide ma vie ! ».

Et vous, comment ont évolué les raisons pour lesquelles vous avez fait vos enfants ? Vous sentez-vous aligné.e avec elles au quotidien ? Partagez en commentaires !

* aidant : toute personne, professionnelle ou non, qui apporte de l’aide à une personne dépendante. Une personne dépendante est une personne qui a besoin d’être aidée pour l’accomplissement des actes essentiels de la vie ou qui a besoin d’une surveillance régulière.

Abonnez-vous pour recevoir toutes mes nouveautés et suivre mon actualité !

Votre espace de discussion 0 commentaires

Une question, une réaction, une expérience à partager ?