fbpx
1

7 étapes pour offrir un cadeau génial (sans se prendre la tête !)

Les heures de recherche sur Internet ou au centre commercial, les hésitations interminables, l’attente anxieuse de la livraison, vous connaissez ? Peut-être lassé, vous vous contentez de lui acheter ce qu’il ou elle demande, voire de lui donner de l’argent ? Retrouvez enfin le plaisir des cadeaux en 7 étapes simples !

Offrir un cadeau est devenu une corvée. 7 étapes pour offrir un cadeau génial (sans se prendre la tête !) Retrouver le plaisir d'offrir à ceux qu'on aime, à sa famille.

Des fêtes de famille qui dictent le rythme

En consultant son calendrier, Christophe tombe sur le 23 mars : “Ah zut, son anniversaire est dans 2 semaines, déjà ! Mais qu’est-ce que je vais lui prendre ?!”. Sans compter qu’entre-temps, il y a un déplacement professionnel, des amis qui viennent dîner, la compétition de gym de son aînée et le rendez-vous chez le pédiatre du petit dernier… Commence alors une course contre la montre, pour avoir ZE cadeau à la date dite. S’il abandonne, il finira par donner un billet à son fils : “Achète-toi ce que tu veux.”

À peine la Toussaint passée, les boîtes aux lettres se remplissent de catalogues de jouets. Le signal de départ d’un compte à rebours qui va durer presque 2 mois, et qui vise à ce que chaque membre de la famille ait SON cadeau le jour J… Une logistique familiale digne d’Amazon se met en branle : listes au père Noël des enfants, pose de congés pour faire les magasins en dehors des weekends, échanges de mail/chats avec les proches, anticipation des délais de livraison et des ruptures de stock, approvisionnement en papier-cadeau, ruban, étiquettes…

Quand offrir devient une corvée

Des heures de recherches vaines sur internet, les après-midis passés à arpenter un centre commercial bondé, trouver le cadeau le moins cher, les problèmes de stock

Des heures de recherches vaines sur internet, les après-midis passés à arpenter un centre commercial bondé, la comparaison entre marchands pour trouver le moins cher, les problèmes de stock (pas la bonne taille, pas la bonne couleur, une date de livraison trop tardive…), les débats avec les proches à propos des cadeaux communs… La recherche du cadeau idéal n’est pas un long fleuve tranquille !

Sans compter que parfois, le cadeau ne plaît pas à son destinataire. Tout ça pour ça ! Devant un tel flop, on n’a pas envie de faire tant d’efforts l’année suivante.

Pas étonnant que nombreux d’entre nous n’essaient même plus : ils se contentent de demander à l’autre ce qu’il veut et le lui achètent. Voire lui donnent la somme d’argent nécessaire, et l’autre s’achète lui-même son cadeau… Mais où est passé le plaisir d’offrir ?

La publicité déforme notre vision du cadeau

La publicité nous suggère quotidiennement ce que nous devrions offrir : parfum, jouet, objet high-tech, vêtement, bijou… La pub nous assaille en période de fête :

Les publicités nous suggèrent quotidiennement ce que nous devrions offrir, avant même que nous y pensions nous-mêmes : parfum, jouet, objet high-tech, robot de cuisine, vêtement, bijou, coffret gourmand… La pub nous assaille particulièrement en période de fête : Noël, saint Valentin, fête des mères…

Pour les marques, un bon cadeau est un cadeau qu’on achète chez elles, au prix le plus élevé possible 😉 D’abord, défaisons-nous de ces conditionnements en nous posant la question suivante.

C’est quoi un bon cadeau ?

Un bon cadeau aura un impact positif sur la vie de la personne à qui vous l’offrez.

Cet impact peut être :

  • entretenir un souvenir ou une émotion, liée à une expérience qu’elle a vécue, aux personnes qu’elle aime. Exemples : photos/album-photos, objet souvenir d’un lieu qu’elle a visité, objet symbolisant votre relation, souvenirs familiaux…
  • vivre un moment de plaisir. Exemples : un cadeau qui permet d’écouter de la musique, de rire, de voyager, de lire, de jouer, d’aller au restaurant, de prendre soin de son corps…
  • voir ceux qu’elle aimeExemples : billet de train, fête…
  • développer ses talents. Exemples : livre éducatif, matériel, stage… de peinture, théâtre, fitness, cuisine…
  • se simplifier la vie quotidienne. C’est alors un cadeau “fonctionnel”.
  • faire quelque chose qu’elle n’osait pas faire. En faisant le premier pas à sa place (en réservant une date, en achetant un objet…), vous l’invitez à surmonter sa peur.
  • réaliser l’un de ses projets. Vous contribuez aux moyens dont elle a besoin pour réaliser son projet (voyage, achat, création artistique, création d’entreprise…). Cela peut être un apport d’argent, de temps, de compétences.

Un bon cadeau fait aussi plaisir à celui qui l’offre

Vous devez aussi apprécier d’offrir ce cadeau-là, à cette personne-là. Le cadeau peut être un clin d’oeil à votre relation, à vos centres d’intérêt communs, à ce que vous avez vécu ensemble. Ne choisissez pas un cadeau à contrecoeur.

J’évoque le fait de couvrir son enfant de cadeaux dans mon test Enfant-roi : et si c’était vous, le “parent-serviteur” ? Faites le test !

Tout cadeau est un risque

Souvent, on passe beaucoup de temps à chercher un cadeau car on veut être sûr qu’il plaise à la personne. Du coup on regarde dans beaucoup d’enseignes, on compare, à la recherche de la meilleure idée. L’inconvénient c’est qu’on a encore plus de possibilités qu’au départ, ce qui complique le choix…

Et c’est oublier que tout cadeau comporte un risque : il est possible qu’il n’ait pas l’effet escompté ! Quand on demande à l’autre ce qu’il veut, on élimine ce risque, mais on élimine aussi ce qui est savoureux dans les cadeaux : l’effet de surprise. C’est dommage !

Maintenant, passons aux 7 étapes qui ont révolutionné ma vision des cadeaux…

Étape 1. Laisser venir les idées naturellement, dans son quotidien

Laisser venir les idées de cadeaux naturellement, dans son quotidien. Notez les idées. Observez-la et écoutez-la, Mettez-vous à sa place

Si vous êtes attentif, les idées émergeront toutes seules dans votre vie de tous les jours. Tout au long l’année, et pas seulement la semaine avant un anniversaire :

  1. Repérez quand quelque chose vous fait soudainement penser à un proche (un objet, une chanson, une discussion…).
  2. Laissez venir l’idée qui va émerger. Cela demande de rester dans un état de “rêvasserie”.
  3. Notez l’idée avant de l’oublier.

Étape 2. Se centrer sur la personne destinataire du cadeau

Observez et écoutez la personne pour mieux connaître sa personnalité et ses motivations du moment. Mettez-vous à sa place… qui n’est pas la vôtre !

Étape 3. Laisser sa créativité transformer l’idée en réalité

Cadeaux : alternatives aux objets achetés, imaginez tout ce que vous pouvez fabriquer vous-même, sortez des grandes enseignes pour trouver l’authenticité

Une fois une idée trouvée, ne vous précipitez pas sur les catalogues, mais prenez le temps d’imaginer comment réaliser votre idée, sans vous censurer :

  • explorez les alternatives aux objets achetés : les billets de spectacle ou de sortie, les expériences (stage, baptême sportif…)…
  • imaginez tout ce que vous pouvez fabriquer vous-même. Cet objet sera unique et aura probablement une grande valeur sentimentale.
  • sortez des grandes enseignes pour trouver plus d’authenticité (artisans, troupes de théâtre, voyages insolites…).

Étape 4. Respecter son éthique

Il peut être très agaçant de recevoir un cadeau contraire à ses convictions ! Veillez à respecter les valeurs et le style de vie de la personne. Par exemple, évitez les matériaux polluants si elle a la fibre écolo.

Étape 5. Ne pas choisir en fonction du prix

Tant qu’il reste dans votre budget, le prix ne doit pas être un critère de choix. Ce n’est pas au montant en euros investi dans son cadeau que l’autre mesurera l’amour que vous lui portez ! N’hésitez pas à vous tourner vers le troc, l’occasion, le fait-maison…

Étape 6. Ne pas se comparer

Ne comparez pas votre cadeau à celui que d’autres lui ont offert. Offrir, ce n’est pas une performance individuelle !

Étape 7. Ne rien attendre en retour

Si le cadeau ne plaît pas à la personne, acceptez-le. Ce n’est pas contre vous ! Par ailleurs, un cadeau est un don. S’il y a une contrepartie – par exemple recevoir de sa part un cadeau équivalent – ce n’est plus un cadeau. Aussi, à partir du moment où le cadeau est offert, le destinataire en fait ce qu’il veut (le repeindre, le revendre…).

Voilà, j’espère que cet article enrichira votre façon d’offrir des cadeaux à ceux que vous aimez – notamment votre conjoint et vos enfants. C’est en effet l’un des 5 langages de l’amour ! Pourquoi pas vous en inspirer quand vos enfant offrent des cadeaux à leurs amis, lors des fêtes d’anniversaire ?

Et vous, quelles sont vos habitudes et vos astuces par rapport aux cadeaux ? Aimez-vous offrir ? Comment abordez-vous les fêtes telles que Noël ? Partagez en commentaires !

Abonnez-vous pour recevoir toutes mes nouveautés et suivre mon actualité !

Votre espace de discussion 1 commentaires
Frédérique - 18 décembre 2018

Vous a-t-on déjà offert un cadeau que vous n’aimiez pas ou n’utilisiez pas ? Un jeu auquel vos enfants ne jouaient pas ? Découvrez ma vidéo “Ces cadeaux qui nous encombrent”, ici : https://www.facebook.com/lafabriquedefrederique/videos/512407235934856

Répondre

Une question, une réaction, une expérience à partager ?